Vous quittez le site www.pharmacielafayette.com et allez être redirigé(e) vers le site de Pharmacie Lafayette du laurier comme souhaité. Merci de votre visite et à bientôt.

Scan Ordonnance
Contact
Vive Maman ! | En mode Detox ! | Anti-Pollution | Cattier peau sensible | #En beauté | Opération Solaire | Alerte Pollens | Vous les avez testés | Produits incontournables

#lasantépourtous

Le blog santé de Pharmacie Lafayette
Paraben, silicone et sulfate : qu'est-ce que c'est ? iStock-934918640

Paraben, silicone et sulfate : qu'est-ce que c'est ?

De nos jours, la composition des produits cosmétiques et capillaires préoccupe de plus en plus les consommateurs. Qu’en est-il vraiment ?

Le 15/05/2019

De nos jours, la composition des produits cosmétiques et capillaires préoccupe - à juste titre - de plus en plus les consommateurs curieux de comprendre les risques liés aux produits qu’ils appliquent sur leur corps.

Pour cela, les listes INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) aident le consommateur à avoir une vision plus claire de l’ensemble des ingrédients présents dans la formule. Cependant, des allégations de type « sans paraben, sans silicone, sans sulfate » fleurissent et accentuent les craintes contre de potentiels ingrédients « toxiques ».

Qu’en est-il vraiment ?

Les silicones, qu’est-ce que c’est ?

Les silicones sont des substances composées de silicium et d’oxygène sous forme de polymères aux structures moléculaires de grandes dimensions. Selon leur structure moléculaire, elles présentent de textures variées, allant du plus fluide/toucher sec à visqueux, résineux, pâteux ou cireux…

A quoi servent-elles ?

Elles sont utilisées très largement par la cosmétique pour leurs propriétés émollientes, gainantes, douces et soyeuses. Elles apportent une impression de brillance, douceur sans effet collant, onctuosité, et de tenue après l’application d’un soin capillaire. Ce sont des molécules inertes chimiquement qui ne pénètrent pas la peau. Cependant, elles ne sont pas biodégradables et possèdent donc un impact polluant pour l’environnement.

Ces molécules sont inertes chimiquement, elles sont très stables et par conséquent se pose la question de leur biodégradabilité…Il leur faudrait apparemment environ 400-500 ans pour être dégradées…avec les risques de pollution que ça comporte et de perturbation de l’environnement.

Certaines silicones dénoncées par la communauté scientifique

Réputées pour être bien tolérées par la peau, non comédogènes, dénuées de potentiel irritant notable et fort peu allergisantes. Pour la cosmétique, les silicones restent un must, et sont encore autorisées sans aucune restriction. Seul le référentiel Ecocert les interdit toutes sans distinction, en raison de leur biodégradabilité dans l’environnement.

Il existe deux types de silicones :

  • Volatiles, les D4 Cyclotetrasiloxane et les D5 Cyclopentasiloxane qui sont particulièrement décriées. La D4 appelée est classifiée CMR2 : elle est suspectée d’être toxique pour la reproduction humaine.
  • Non-volatiles : la diméthicone est une des silicones avec un haut poids moléculaire : lourde, gaine très bien le cheveu et ne présente pas de danger pour la peau ou le cheveu. Elle n’est pas absorbée par la peau et forme un film protecteur semi-perméable.

Astuce : les silicones présentent de nombreux avantages cosmétiques et à choisir, optez pour des silicones de haut poids moléculaires.

Une alternative écologique ? Des huiles estérifiées à partir de l’huile de coco mais dont les propriétés mécaniques d’étalement ont toutefois du mal à égaler celles des silicones !

Les parabens, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des molécules utilisées depuis longtemps comme conservateurs cosmétiques. Vous pouvez les reconnaître dans les listes INCI sous ces appellations : Methylparaben, Buthylparaben, Propylparaben ou chez certains ou sous leur nom chimique parahydroxybenzoate de méthyle, parahydroxybenzoate de propyle.

A quoi servent-ils ?

Grâce à leurs propriétés bactéricides, ils permettent de conserver les formules des levures, moisissures et bactéries afin de préserver leur qualité et leur innocuité des produits.

De par leur activité antimicrobienne, tous les conservateurs interagissent forcément avec la peau ou les muqueuses dont certains sont susceptibles de provoquer des réactions allergiques, irritations ou même d’agir sur le système endocrinien.

Les parabens sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens même à petite dose. Ils sont interdits dans les cosmétiques certifiées bio qui privilégient des alternatives de type sorbate de potassium et benzoate de sodium pourtant reconnus pour leur potentiel irritant.

A ce jour, il est inenvisageable d’enlever les conservateurs dans les formules aqueuses (les formules poudres et huileuses n’ont pas besoin de conservateurs puisque les micro-organismes se développent dans des milieux aqueux) et toutes les alternatives qui existent ont un risque potentiel. Cependant, par simple principe de précaution il est conseillé de les éviter.

Une alternative ? Pourquoi ne pas opter pour des produits à faire à la maison pour une utilisation à l’instant qui permet de s’affranchir de tout conservateur !

Les sulfates, qu’est-ce que c’est ?

Les dérivés sulfatés sont utilisés comme tensio-actifs (agents qui vont disperser les corps gras dans l’eau et aidant donc à enlever la saleté sur la peau, cuir chevelu et cheveux) et moussants dans les formules capillaires et cosmétiques pour 3 principales raisons :

  • Economiques 
  • Pouvoir moussant important même en présence d’eau dure, ce qui laisse l’impression à tort de l’efficacité d’un produit d’hygiène
  • Pouvoir détergeant important

Le plus connu des sulfates est le Sodium Lauryl Sulfate (SLS) qui est potentiellement irritant, desséchant et allergène. Il est présent dans presque tous les produits de beauté lavants, ainsi que dans les produits ménagers : savons, shampoings, liquide vaisselle et le dentifrice des enfants.

Pour les repérer dans la liste INCI : Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate (SLES), Ammonium Lauryl Sulfate (ALS).

Des alternatives plus douces et bien mieux tolérées par la peau et les cheveux ? Préférez les agents lavants suivants : Coco-Bétaïne, Coco-Glucoside, Decyl Glucoside, Lauryl Glucoside.

Astuce : ne vous fiez pas à la qualité ou la quantité de mousse qui n’a aucun lien avec l’efficacité du tensio-actif.

En conclusion :

  • Les silicones : inertes mais non écologiques
  • Les parabens : potentiellement perturbateurs endocriniens mais tous les conservateurs ont une action nocive sur la peau (irritante, allergisante, etc.)
  • Les sulfates : potentiellement irritants, des alternatives plus douces existent

Nous l’oublions souvent mais le pourcentage des ingrédients dans les formules est forcément lié au risque potentiel. C’est pour cette raison, que les ingrédients sont soumis à des pourcentages maximum selon leur nocivité.

Cependant, sachez que tous les produits cosmétiques et capillaires sont soumis à différents tests de tolérance et toxicologiques :

  • Test d’irritation oculaire
  • Test d’irritation cutané
  • Test d’usage (test réalisé sur un panel de 10 à x personnes pour valider une efficacité ou une allégation de type « peaux sensibles »
  • Test sur l’efficacité du système conservateur
  • Rapport toxicologique attestant l’innocuité du produit

Bien que certains ingrédients soient potentiellement irritants et restent décriés par les consommateurs, gardez en tête que tous les produits mis sur le marché ont été scrupuleusement étudiés en termes d’innocuité.

Article rédigé par Carole DA COSTA, Chimiste

Date de mise à jour : 29/03/2019

Redirection en cours ...

Vous quittez le site www.pharmaciedulaurierlafayette.com et allez être redirigé(e) vers votre Espace Lafidélité comme souhaité.

Merci de votre visite et à bientôt.


Si vous n'êtes pas redirigé(e), veuillez cliquer ici.

  Retour sur le site